La gelée faite maison aux fleurs de coucou

Ce printemps, j’ai découvert de nouvelles fleurs ! Enfin, je ne les ai pas vraiment découvertes puisque je les avais sous les yeux depuis très longtemps, disons que cette fois, j’ai appris leur nom et aussi qu’on pouvait les manger ! Oui, je suis dans un trip fleurs comestibles depuis que j’ai bu un délicieux thé au coquelicot l’année dernière et aussi que j’ai beaucoup trop regardé d’épisodes de Top Chef où ils en cuisinaient à outrance :)

Bref, je vous présente le coucou ou primevère officinale, de son nom scientifique Primula veris et qui a encore bien d’autres noms selon les endroits où on la trouve.

Fleurs comestibles de coucou ou primevère officinale jaunes dans mon jardin.
!! Coucou le coucou !! (désolée -_-)

J’ai découvert que le coucou faisait partie de ces plantes que l’on peut manger en empruntant un livre sur les fleurs comestibles et comme il y en avait absolument partout autour de chez moi, j’ai voulu tenter l’expérience ! J’ai commencé par réaliser une tarte au citron et coucou, malheureusement, il faut savoir que le goût du coucou (et de toutes les fleurs comestibles d’après ce que j’ai compris) et trèèèès subtil, il a donc été complètement occulté par le citron dans cette tarte qui était finalement une déception.

Mais je ne voulais pas lâcher l’affaire et en me creusant la tête, je me suis dit qu’il fallait que je trouve une recette qui puisse ne mettre en avant QUE le coucou et que cette fois, il serait impossible de passer à côté du goût de fleur. La gelée m’a donc paru une bonne solution.

Une partie de ma cueillette de fleurs comestibles jaunes de coucou ou primevère officinale pour faire une gelée.
Une partie de ma cueillette

Pour réaliser ma gelée, il me fallait énormément de fleurs puisque comme vous pouvez vous en doutez, elles sont très légères, en plus, seules les pétales jaunes sont utilisables. J’ai donc réduit en esclavage demandé l’aide de mon copain pour aller en ramasser beaucoup beaucoup et je suis passée à l’action.

Je vous donne la recette ci-dessous et notez que si la réalisation d’une gelée de coucou est assez chronophage, elle est aussi très gratifiante puisque le goût est vraiment spécifique, elle a une belle couleur jaune et ne ressemble vraiment à rien d’autre qu’on connait, même si elle fait penser… au miel !

Séparation des tiges et fleurs jaunes comestibles de coucou ou primevère officinale pour la préparation d'une gelée.
Cette étape prend beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps !! :D

C’est parti pour la recette :

J’ai réalisé ma recette sur une base classique puisqu’en gros, pour une gelée, il « suffit » de réaliser une infusion, puis de la faire prendre avec du sucre gélifiant (et dans mon cas un peu d’agar agar car je suis nulle débutante #nemejugezpas).

Les ingrédients qu’il vous faut :

  • 500g de fleurs de coucou
  • 1kg de sucre gélifiant
  • 10g d’agar-agar
  • 1l d’eau

 

1. Retirez les fleurs jaunes de leur petite cupule verte (comme sur la photo du dessus) puis passez les sous l’eau pour les rincer rapidement.

2. Mettez les dans un grand récipient type cocotte et versez par dessus 1 litre d’eau bouillante.

– Couvrez et laissez infuser 24h minimum –

Les fleurs jaunes comestibles de coucou en train d'infuser pour la préparation de la gelée.
Infusion in progress

Le lendemain avant de commencer à préparer la gelée je vous recommande de stériliser les pots dans lesquels vous allez la verser. Pour cela, placer les pots dans une grande quantité d’eau que vous mettrez à chauffer. Lorsqu’elle bout, laissez les XXmn puis sortez les et posez les sur un torchon propre à proximité de là où vous préparerez la gelée pour la verser rapidement dedans.

3. Filtrer l’infusion au chinois pour ne récupérer que le liquide. N’hésitez pas à bien écraser les fleurs à la main pour récupérer tout le « jus » et surtout ne vous inquiétez pas de l’odeur un peu… particulière, c’est normal :P

L'infusion de fleurs jaunes et comestibles de coucou ou primevère officinale filtrée, prête pour la préparation de la gelée.
L’infusion prend cette belle couleur jaune dorée :)

4. Pesez le liquide et y ajouter le même poids de sucre gélifiant (et pour les loosers like me, l’agar-agar).

5. Amenez le mélange à ébullition à feu vif et laissez bouillir pendant 5 minutes sans cesser de remuer.

6. Quand la gelée commence à écumer (comme sur la photo ci-dessous), baissez le feu et laisser chauffer à feu doux, toujours en remuant, jusqu’à ce que la gelée commence à prendre.

L'infusion de fleurs jaunes et comestibles de coucou ou primevère officinale filtrée et mélangée au sucre gélifiant et à l'agar-agar en ébullition pour la préparation de la gelée.7. Versez dans les pots que vous fermerez tout de suite en serrant bien et que vous mettrez à l’envers.

Et voilà ! C’est fini ! Laissez prendre la gelée encore une nuit dans les pots à l’envers, vous pourrez la goûter le lendemain pour le petit déjeuner, en attendant, vous pouvez préparer des étiquettes et de jolis couvre-pots en chutes de tissus :)

La gelée de fleurs jaunes et comestibles de coucou ou primevère officinale en pots avec étiquettes et cache-pots en chutes de tissus.Cette gelée est parfaite sur du pain, des biscottes, de la brioche ! Elle se marie aussi très bien avec du fromage, notamment les fromages doux de type tomme jeune ou gouda. J’imagine qu’elle doit se marier à de sympathiques mélanges sucré-salé mais je n’ai pas encore exploré cet aspect ! Si vous avez des idées, n’hésitez pas en tout cas !

La gelée de fleurs jaunes et comestibles de coucou ou primevère officinale sur du pain accompagnée d'un peu de tomme jeune.J’ai adoré essayer cette recette à base de fleurs ! J’ai vraiment envie de retenter l’expérience dès que ma jardinière dont je vous parlais ici sera fleurie et je guette aussi attentivement les coquelicots qui commencent à apparaître.

Pour la prochaine fois, j’essairai peut-être d’utiliser d’autres produits que le sucre gélifiant, par exemple du sirop d’agave ou quelque chose dans le genre. Ou peut-être juste un peu moins de sucre puisque j’essaie actuellement de baisser ma consommation et que cette recette est vraiment vraiment très sucrée. En même temps, c’est de la gelée donc je m’en doutais un peu… Il faut juste que j’arrive à modérer ma consommation ahaha (mission impossible).

La gelée de fleurs jaunes et comestibles de coucou ou primevère officinale en pots avec étiquettes et cache-pots en chutes de tissus dans le jardin.

En attendant, si vous faites de la gelée ou si vous connaissez d’autres recettes à base de fleurs, je veux bien les connaître  :)

 

A bientôt / Ken ar c’hentañ !

 

*McLovin*

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Laisser un commentaire