La première fois que j’ai fait de la couture

Ça fait maintenant plusieurs années que je possède une machine à coudre. Une Brother basique (modèle JS-23 pour être précise) que je n’avais jamais utilisée jusqu’à il y a quelques mois.

J’avais vraiment envie de me mettre à coudre depuis longtemps, ce qui me paraissait une suite logique après avoir tricoté, brodé etc. Sans compter que comme j’ai du mal à trouver des vêtements qui me plaisent/me vont dans le commerce et que j’aimerais en fabriquer un maximum moi-même, la couture permet quand même en moyenne des réalisations beaucoup plus rapide que le tricot !

Pour un modèle débutant, j’ai fait quelques recherches sur internet mais n’ayant ni envie de coudre un énième tote bag, ni besoin de trousses en tout genre, je ne savais pas par quoi commencer. J’avais envie de faire quelque chose qui ne serait pas trop facile parce que j’aime bien le challenge, mais pas non plus trop dur ou trop long pour que j’arrive à le finir rapidement sans me dégoûter ou vraiment trop galérer. J’ai donc fini par avoir l’illumination : le modèle idéal était UNE CULOTTE !!

Le matériel pour la réalisation de la culotte "Pique-Nique Champêtre" du livre "Coudre sa lingerie" de Katherine Sheers et Laura Stanford.
El matos

Et oui, une culotte c’est petit, ça se réalise rapidement mais quand même ça comporte aussi pas mal de petites difficultés dont j’ai réussi à plus ou moins me sortir pour réaliser un modèle qui me satisfait, même si je n’ai pas souvent la possibilité de le montrer pour me la raconter un peu :D

 

Le modèle

J’ai trouvé le modèle dans le bouquin « Coudre sa lingerie » de Katherine Sheers et Laura Stanford consacré, comme son nom l’indique, uniquement à la réalisation de sous-vêtements. Il s’agit du modèle « Pique-Nique Champêtre », dont j’aime beaucoup le nom et qui se trouve être le premier modèle du livre et aussi le plus facile à réaliser.

Le modèle pour la réalisation de la culotte "Pique-Nique Champêtre" du livre "Coudre sa lingerie" de Katherine Sheers et Laura Stanford.
L’objectif

Une fois mon modèle sélectionné, j’ai été choisir un tissu chez Ecolaines (à Rennes) où le choix est plutôt large et sympa. Le modèle indiquait de réaliser la culotte avec une batiste de coton, j’ai hésité mais étant donné mon niveau de couture proche de zéro, j’ai préféré m’orienter sur un coton basique, moins doux mais aussi moins cher :D Le motif flamands rose et verdure a ensuite fini de me convaincre ! Souvenez-vous, je vous l’avais déjà montré ici et si vous êtes intéressé.e.s, vous pouvez même vous l’acheter .

 

La réalisation

Pour la réalisation, après avoir découpé une des formes du patron en pliant du mauvais côté puis de nouveau plié du mauvais côté de nombreuses fois pour réaliser la couture anglaise, je suis venue à bout du modèle ! C’était donc exactement ce que j’attendais de ce premier projet couture : pas trop dur mais un peu quand même :)

Surfilage de la culotte "Pique-Nique Champêtre" du livre "Coudre sa lingerie" de Katherine Sheers et Laura Stanford.
C’est parti !

Deux techniques m’ont particulièrement intéressée et aussi un peu donné du fil à retordre (ahaha c’est le cas de le dire #humour #blague). Je pense qu’elle me resserviront plus tard :

  • Le positionnement de l’élastique qui était clairement la partie la plus dure : il fallait tenir le tissu, tirer l’élastique et aller droit en même temps avec un point élastique bien large. Malgré quelques petits ratés et un point moyennement régulier, je trouve que je m’en suis assez bien sortie. Avant de positionner les élastiques, le livre conseillait de les tester sur soi-même, puis de coudre les deux extrémités ensemble avant de pique l’élastique le long de la couture. C’était vraiment top comme façon de fonctionner.
Couture de l'élastique sur la culotte "Pique-Nique Champêtre" du livre "Coudre sa lingerie" de Katherine Sheers et Laura Stanford.
On tire fort, mais pas trop ! #noteasy
  • La couture anglaise qui est super pour les gens qui, comme moi, n’ont pas de surjeteuse pour avoir des finitions propres. Il s’agit de coudre les bordures envers contre envers, puis de replier ensuite endroit contre endroit et de réaliser une nouvelle couture un peu plus loin que la première. Ainsi, la bordure se retrouve « enfermée » dans le pli. J’aime beaucoup le rendu ! Mais attention à avoir des bordures bien droites et à coudre la seconde fois bien loin de la première, sinon les fils dépassent et là et bien… c’est moche !

Bon j’avoue, j’ai quand même fait quelques coutures bien bien moches à quelques endroits, je reste une débutante…

Une couture vraiment très moche sur ma culotte "Pique-Nique Champêtre" du livre "Coudre sa lingerie" de Katherine Sheers et Laura Stanford.
OUPS

Bref,

C’est un patron facile à suivre, les instructions sont assez claires, le résultat est à la bonne taille et me permet d’avoir un vêtement que je porte ! Je vous fais d’ailleurs grâce des photos sur modèle, c’est quand même moins évident que pour le bonnet n’est-ce pas ? ;)

Je pense réaliser de nouveau modèle de ce livre qui en propose de nombreux très chouettes. Mais pour le moment, j’ai aussi l’intention de me lancer sur de plus grands modèles ! (Ouais ouais, j’ai pris la confiance !).

La culotte "Pique-Nique Champêtre" du livre "Coudre sa lingerie" de Katherine Sheers et Laura Stanford terminée avec le ruban de satin qui a servi pour faire le petit nœud devant.
Il ne manquait qu’un petit nœud sur le devant !

Je pense aussi que ce patron peut-être sympa à utiliser pour réaliser des cadeaux de Noël ! Bon, je sais ça peut paraître particulier mais avec un tissu rigolo et pour une personne que vous connaissez super bien, ça peut vraiment être un cadeau top.

J’ai également pensé à réaliser des culottes brodées ! Je suis sûre que ça serait super joli ! Des culottes en tissu uni avec broderies ou aussi des culottes en tissu imprimé brodées de couleurs très flashy ou en tulle brodé !! Oulala… je m’arrête là, j’ai encore beaucoup trop d’idées et pas assez de temps :D

Ma culotte "Pique-Nique Champêtre" du livre "Coudre sa lingerie" de Katherine Sheers et Laura Stanford est terminée !

A bientôt / Ken ar c’hentañ tro !

 

*McLovin*

  2 comments for “La première fois que j’ai fait de la couture

  1. septembre 21, 2017 at 6:50

    Tu as bien fait de choisir un coton basique, du jersey ça aurait été la misère pour commencer je pense!
    L’élastique ce n’est pas facile je confirme, mais avec un peu d’entraînement on prend vite le coup de main! Bravo pour ce premier projet, franchement ta culotte est super mignonne, et c’est quand même un projet ambitieux je trouve pour un tout premier! (la couture anglaise attends c’est dur!) 20/20 haut la main! ;) Gros bisous!

    • septembre 23, 2017 at 7:15

      Merci beaucoup !! En fait, je me faisais une montagne de la couture mais je réalise que pour faire quelque chose de relativement simple, c’est beaucoup moins compliqué que ce que je pensais !
      Et effectivement, le jersey, ce n’est pas pour tout de suite : ma machine n’est pas assez avancée pour permettre l’installation d’un pied double entraînement… Du coup pour le gousset j’avais posé une feuille de papier de soie par dessus mais bon, c’est quand même un peu du bricolage :D Mais de toutes façons, je préfère le coton basique !
      J’ai trooooop plein d’autres projets en attente maintenant #addict :)

Laisser un commentaire