Menu
Dégustations

Bière – Dry January, le crash test

Après les excès des fêtes (et surtout un nouvel an particulièrement festif… bref…) je me sentais prête à attaquer un mois entier sans alcool. Tous les bars étant fermés et ma vie sociale particulièrement restreinte, c’était le moment ou jamais pour entamer un “Dry january” ! Cependant, en plein reconfinement je ne me voyais pas non plus me mettre totalement à l’eau au risque d’empirer l’ambiance déjà assez terne de ce début 2021. Il s’agissait donc de trouver de quoi prendre quelques apéros soft… Sauf que je n’aime plus les sodas, je les trouve trop sucrés, et que comme le disait ma cousine quand elle était enceinte “le jus de fruit c’est sympa mais après 4 ou 5 verres différents, ça donne quand même bien la nausée !”. Il ne me restait donc qu’une solution : me procurer coûte que coûte de la bière sans alcool !

A peu près tous les gens à qui j’ai parlé de mon idée de boire de la bière sans alcool pendant mon Dry january m’ont regardé d’un air dégoûté ! Cette boisson a vraiment mauvaise réputation… Je déteste les jugements à l’emporte-pièce donc n’écoutant que ma bravoure, j’ai voulu en savoir plus et me rendre compte par moi-même. Vous trouverez ci-dessous mon crash test avec toutes les bières sans alcool sur lesquelles j’ai pu mettre la main, verdict à la fin ! (Je précise quand même que ma sélection a été orientée vers les bières bios ou artisanales).

– La “bière” d’épeautre Spelty :

Pour débuter mon Dry january, j’avais déjà un petit stock quand mon copain est revenu de la Bioccop avec un cadeau pour moi ! Sauf que si l’intention était louable, que la bouteille avait la bonne forme, qu’il y avait une capsule et qu’il était fait mention de malt sur l’étiquette… Il ne s’agissait PAS d’une bière mais bien d’une “spécialité d’épeautre pur malt” !

Cette boisson maltée partage avec la bière un petit goût fermenté et une jolie couleur caramel, elle est cependant beaucoup plus sucrée. J’ai trouvé que son goût se rapprochait beaucoup de la mélasse pour ceux qui connaissent. Il s’agit d’un résidu du sucre qui se présente sous la forme d’une pâte noire et qui a un goût s’approchant de la réglisse. Bref, la boisson maltée à l’épeautre est effectivement un soft mais pour moi ce n’est pas une bière, d’ailleurs ce mot n’est mentionné nulle part sur l’étiquette. Cette boisson est bonne, je la garde quand même en tête parce que son goût est original et qu’elle est beaucoup moins sucrée qu’un soda mais définitivement trop sucrée pour une bière..

– “A la cool” avec la brasserie Sutter :

La brasserie Sutter est normande, par conséquent, je l’avais découverte lorsque nous vivions en Normandie, je m’étais même procuré cette canette à la jardinerie Desjardins de Trouville-Alliquerville (ça ne s’invente pas hein) il y a quelques temps.

A l’odeur, la “A la cool” sent bon une petite odeur de bière blonde et d’agrumes. Elle mousse un petit peu dans le verre mais est assez plate. J’avoue avoir été un peu déçue par cette bière car malgré un goût de bière blonde bien présent avec des touches d’agrumes, elle était un peu fade. Pour tout vous dire, j’avais comme la sensation qu’elle avait été coupée à l’eau, ce qui n’était bien sûr pas le cas. En plus, je me suis rendue compte que cette bière n’était pas entièrement sans alcool mais bien à 0,3°… Vous verrez qu’elle n’est pas seule dans ce cas puisqu’en France, les bières peuvent être considérées sans alcool à partir du moment où elle font moins de 1,2°.

Déception donc surtout que les autres bières de la brasserie Sutter sont plutôt excellentes et ont même gagné plusieurs prix… Vivement la fin du Dry pour retrouver les autres bières de la brasserie de Sutter du coup (surtout la “Folle des bois”) ;)

– Cute & Sober par La Débauche :

Ici j’ai testé pour vous un style radicalement différent puisque nous avons à faire à une berliner weisse à la framboise. La Cute & Sober partait avec de l’avance puisque ce style de bière est généralement de toute façon assez léger. Dès l’ouverture, ça sent très très bon la framboise !

La Cute & Sober a une trop jolie étiquette avec un petit mouton et est toute rose dans le verre, c’est vraiment très girly tout ça ! Comme toutes les berliner weisse, elle a vraiment un goût particulier, assez acide et c’est là que je me sens en osmose avec cette bière : bien gentillette au début mais en fait bien acide (lol). Quand on ne connaît pas, on peut être surpris, ça a été tout à fait mon cas la première fois avec ce style ! D’ailleurs, la Cute & Sober me fait bien penser à cette fameuse première rencontre avec la berliner weisse : l’Aurore de la brasserie des Deux Amants à la framboise et au poivron (mais je trouvais qu’on ne sentait pas beaucoup le poivron). Pour le moment je n’ai donc goûté ce style qu’avec de la framboise, d’après ce que j’ai compris, le fait de l’aromatiser atténue l’acidité de cette bière qui se boit peu nature. Je serais curieuse d’en goûter avec d’autres accords !

Je valide donc cette bière qui ressemble vraiment à ses comparses avec alcool. Un bémol cependant : elle n’est pas totalement sans alcool et titre à 0,8 %… Bon, c’est moins de 1 %, ça passe dans mon dry january sans problème, par contre, si vous êtes enceinte, mieux vaudra s’abstenir !

– La Special Effects de la Brooklyn Brewery :

La Brooklyn Special Effects sent bon la bonne bière. Au service elle a une jolie couleur caramel et produit une petite mousse beige. La ressemblance avec une vraie craftbeer est troublante et ne s’arrête pas là. Au goût, on dirait presque une IPA peu amère de brasserie artisanale ! Même si on sent un peu qu’elle est légèrement plus sucrée qu’une “vraie”, c’est pour moi la meilleure bière de ce dry january. Je l’ai vraiment trouvée super bonne, je pensais avoir touché au but de ma quête, à savoir une sans alcool qui égale les crafts quand je me suis rendue compte avec horreur qu’elle contenait de l’alcool… Et oui, 0,4 % mais quand même ! Tsss quelle déception quand même mais bon, comme pour la bière du dessus, pour moins d’1 %, on ne va pas pinailler, sauf si on est enceinte of course.

Comme la Special Effects ne tape pas, pas de problème pour continuer à coudre tout en buvant l’apéro ;) #astuce

Bref, la Brooklyn Special Effects est super bonne et vous pouvez en boire avec moins de modération que les autres et c’est déjà pas mal ;)

– La Jade bio de la brasserie Castelain :

Pour ceux qui connaissent la Jade, une bière bio distribuée en grandes surfaces : elle est bonne, bio et ne coûte pas trop cher. Autant dire plutôt sympathique. Et bien son équivalent en 0 % l’est tout autant. Il ne s’agit pas d’une grande bière mais, comme la version avec alcool, la Jade fait le job. C’est une bonne blonde qui mousse pas mal quand on la sert, qui sent la bière et qui a le goût de la bière en plus d’être réellement sans aucune trace d’alcool !

A force de ne rencontrer que des bières dites sans alcool mais en contenant tout de même un minimum, je commençais à désespérer… Heureusement, grâce à la Jade, j’ai enfin trouvé ce que je cherchais depuis le début puisqu’ici : rien du tout, zéro alcool absolu ! Le logo pour femmes enceintes est même totalement absent de la bouteille !

La Jade est donc la grande gagnante pour moi car elle est bonne et elle est réellement sans alcool ! C’est mon conseil pour un dry january ou un dry tout autre mois (les gens qui choisissent le mois de février, je vous vois et je vous juge).


Ce dry january m’a bien plu ! Un peu déçue parce que je n’ai pas perdu de poids ni constaté de différence notable sur ma peau ou encore mes cheveux :D Par contre j’ai pu tester ma résistance et mon endurance à l’absence d’apéros alcoolisés et tout s’est bien passé. Preuve que j’aime d’abord la bière pour son goût et les bienfaits des boissons fermentées et non pour l’alcoolémie qu’elle procure ! Pour tout vous dire, je me demande même presque quel est l’intérêt de boire des bières avec alcool… Bon en fait l’intérêt c’est quand même que le choix est beaucoup plus vaste, que comme vu plus haut, les bières sont souvent plus réussie, et puis on ne va pas se mentir, quand c’est la bamboche, un petit coup de pouce est parfois le bienvenu pour nous pousser à se trémousser sur la piste ou à saisir le micro (karaoké tmtc), ou tout simplement, pour supporter ses amis alcoolisés… :P

Si vous avez connaissance d’autres bières sans alcool, je veux bien vos bons plans, je compte de toute façon continuer à en avoir un petit stock chez moi notamment pour les apéros en semaine, c’est quand même plus sain !

Ken ar c’hentañ / A bientôt

Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.