Un paon du jour dans mon jardin

La semaine dernière, j’ai observé un maaagnifique papillon dans mon jardin. Et comme j’étais très frustrée de voir un aussi joli spécimen et de ne même pas savoir de quoi il s’agissait, j’ai mené ma petite enquête !

Un imago de papillon paon du jour dans mon jardin vu du dessus.Il s’agit d’un paon du jour ! C’est un papillon extrêmement commun toute l’année en France mais protégé dans plusieurs cantons de Suisse. Il vole plutôt de juin à août et peut se reproduire une, deux ou trois fois par an. Au début de l’automne, c’est à dire à peu près en ce moment ou dans les semaines qui viennent, il va entrer en hibernation ! Je ne savais pas du tout que les papillons pouvaient faire ça, mais apparemment c’est très commun. Je ne pensais même pas qu’un papillon pouvait vivre suffisament longtemps pour hiberner à vrai dire mais l’hibernation fonctionne pour eux comme une « pause », leur permettant de rallonger leur vie d’autant de temps.

Un imago de papillon paon du jour dans mon jardin vu du dessus.Pour le nom, vous vous en doutez, il le tient des grandes « ocelles » (les tâches rondes) qui se trouvent sur ses ailes. Vous vous souvenez qu’à l’école on vous a appris que certains papillons avaient de gros yeux dessinés sur les ailes pour faire fuire les prédateurs ? Et bien le paon du jour est juste l’archétype de ce genre de bestiaux ! Fun fact : on ne sait toujours pas si cette histoire de faire peur est réelle ou non (notez ça pour faire sensation en société).

Ce qui est surprenant c’est que si côté verso, le paon du jour est vraiment coloré, très beau et tout, de l’autre côté, il passerait limite pour un papillon de nuit ! Etrange non ?

Un imago de papillon paon du jour dans mon jardin vu du dessous.Je ne suis pas vraiment étonnée que le paon du jour se retrouve dans beaucoup d’endroits (et notamment dans mon jardin ahaha) puisque sa plante de prédilection est l’ortie ! Elles servent de plante nourricière pour le papillon adulte, puis la dame paon du jour pond ses oeufs sous la feuille d’ortie. Ensuite… les chenilles sortent et le moins qu’on puisse dire, c’est que, comme souvent avec les chenilles, elles sont euh… on dirait qu’elles sont sorties de l’imagination d’un auteur de science fiction ! Pourtant ce sont bien elles que vous voyez sur la photographie en dessous : noire à pois blancs hérissées de piques ! Incroyable non ?

La chenille noire et blanche avec des piques du papillon paon du jour
© Patrick Clenet

Lorsque j’ai croisé l’individu que vous voyez en photo, il était tranquillement en train de se nourrir et n’avait pas l’air très effrayé, j’ai pu m’approcher d’assez près. Par contre je ne peux pas vraiment savoir si j’ai vu madame ou monsieur car ce papillon ne présente pas de dimorphisme sexuel (ya pas de différence entre les deux tu vois), et ça, ça me plaît, même si je fais de l’anthropocentrisme mal placé, car je dis ce que je veux c’est mon blog :D Pour la peine, une jolie petite vidéo du papillon, tournée par moi-même dans mon grand jardin :

En tout cas, si vous aussi voulez voir de jolis papillons partout dans votre jardin, n’oubliez pas que certaines « mauvaises » herbes n’en sont que pour nous et que si vous en laissez un petit peu quand même, vous aurez potentiellement pour la peine, le plaisir d’observer des chenilles surréalistes puis de magnifiques papillons ! En plus, vous pourrez aussi manger une super tarte aux orties mais c’est une autre histoire…

 

A bientôt / Ken ar c’hentañ tro !

 

*McLovin*

Laisser un commentaire