Lecture : Un intérêt particulier pour les morts d’Ann Granger

Aujourd’hui je vais encore aborder un style que j’adore depuis toute petite : le roman policier. Mes bibliothèques vertes préférés étaient les histoires d’Alice Roy, vous vous souvenez ? La détective ! D’ailleurs pendant un moment, j’ai moi aussi voulu devenir inspecteur ou détective privé. J’étais fan absolue d’encre sympathique (qui apparaît au contact de la chaleur), de boîtes secrètes, et de gadgets du type ça. J’en ai gardé un attrait (que d’aucun qualifieront de glauque) pour les faits divers, les grandes affaires et les romans policiers !

La couverture du livre "Un intérêt particulier pour les morts" d'Ann Granger collection Grands détectives chez 10/18.Ce qui me plaît dans ce genre d’histoire, c’est de tenter de résoudre l’enquête, même si j’ai horreur d’y arriver, comme je vous en parlais ici ! En fait, quand je lis un roman policier, je passe mon temps à chercher en même temps que l’enquêteur, à réfléchir aux différentes hypothèses… Parfois je ralentis ma lecture pour avoir davantage le temps d’y réfléchir. Et ce que je préfère c’est quand je suis surprise par la fin, que malgré tous mes efforts, je me suis trompée ou que je n’ai pas d’idée sur la solution. Et c’est exactement ce qui s’est passé avec « Un intérêt particulier pour les morts » d’Ann Granger…

Patricia Ann Granger, de son nom complet, est une auteure britannique, et même anglaise, qui écrit beaucoup beaucoup apparemment puisqu’elle a déjà publié plus de 30 titres au Royaume-Uni. Vous devriez regarder cette interview où elle dit qu’elle a commencé par des romans d’amour mais qu’elle y incluait souvent des cadavres… « I like things to go wrong », c’est elle qui le dit et c’est pour ça qu’elle a fini par passer au polar historique ! Certains de ses romans sont traduits en français notamment la série des Lizzie Martin et Ben Ross dont « Un intérêt particulier pour les morts » est le premier volume. Quelle chance d’être tombée par hasard sur celui-ci, puisque je vais pouvoir continuer la série sans avoir à revenir en arrière !

L'intérieur du livre "Un intérêt particulier pour les morts" d'Ann Granger collection Grands détectives chez 10/18.Ce livre et moi, c’est le destin : j’ai senti que je devais absolument le lire, puisque je suis tombée une première fois sur lui chez une amie où, en le voyant et en lisant la 4ème de couverture, je m’étais dit qu’il me plairait sûrement. J’ai donc été vraiment étonnée de retomber sur ce même titre… dans mon salon !! Bon, en vrai il avait probablement été oublié là par un voisin mais étant superstitieuse (oui oui, je suis vraiment neuneu), j’y ai vu un message, qu’en pensez-vous ? :)

Le début du chapitre 5 du livre "Un intérêt particulier pour les morts" d'Ann Granger collection Grands détectives chez 10/18.Bref, et l’histoire me direz-vous ! Et bien je ne vous retranscrirai pas le pitch cette fois puisqu’il donne à mon goût un peu trop d’informations et gâche une partie de l’histoire (comme trop souvent d’ailleurs… #monéternelcoupdegueule grrr).

Contentez-vous donc de savoir qu’il s’agit de l’histoire de Lizzie Martin, une jeune fille orpheline qui se rend à Londres pour travailler en tant que dame de compagnie chez une vieille connaissance de son père. Nous sommes en 1864 et lors de son arrivée, la gare de Saint Pancras est en construction ! Au milieu des travaux, un cadavre de femme est découvert. Cette découverte va faire grand bruit, qui est cette femme ? Lizzie est intriguée et elle rencontrera chez cette riche veuve qui la loge et la nourrit, tout un tas de personnages qui ne le sont pas mois qu’elle… Tout au long du récit, les points de vue des protagonistes se succèdent, permettant diverses perspectives sur l’intrigue et ce type de récit est vraiment mon préféré.

L'intérieur du livre "Un intérêt particulier pour les morts" d'Ann Granger collection Grands détectives chez 10/18.Alors, j’ai réussi à vous intriguer ? J’espère bien, parce que je vous jure que la fin est tout simplement trop bien. J’avais peur d’être déçue car je n’avais pas vraiment d’idée claire sur la fin et que parfois ce type d’intrigue finit un peu en eau de boudin avec une impression que l’auteur non plus ne savait pas trop où il allait… Or ce roman m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière page, je crois que j’ai suspecté tous les personnages un par un, pour être vraiment surprise à la fin :D L’histoire est très bien ficelée avec un peu d’humour anglais bien pince sans rire !

En plus, Lizzie est vraiment un personnage agréable, c’est une femme qui ose s’imposer et qui n’aime ni qu’on la prenne de haut, ni qu’on lui dise quoi faire. Un peu de Girl Power ne faisant jamais de mal, ça a participé à mon enthousiasme pour ce livre :)

La couverture du livre "Un intérêt particulier pour les morts" d'Ann Granger collection Grands détectives chez 10/18.J’espère vous avoir donné des envies de lecture ! Personnellement, j’ai déjà checké le site de ma médiathèque pour trouver le suivant : « La curiosité est un péché mortel » mais j’hésite un peu à le lire directement en anglais, je ne sais pas quel est le niveau de langue (et si je n’aurai pas la flemme aussi).

Enfin n’oubliez pas que si vous voulez vous le procurer et que, comme moi, vous n’avez malheureusement pas de libraires autour de la maison, vous pouvez toujours contribuer à faire vivre les librairies indépendantes en commandant sur ce site !

 

Ken ar c’hentañ (à la prochaine).

 

* McLovin *

Save

Save

Laisser un commentaire