Yaouank 2015… Deomp da zañsal / Let’s dance !

Affiche de Yaouank 2015Après un dernier week-end et une semaine forte en émotions, j’ai vraiment ressenti le besoin d’extérioriser et de sortir un petit peu pour penser à autre chose. En ce sens, l’édition 2015 de Yaouank est tombé à pic puisque nous avons eu la chance que cet évènement ne soit pas annulé !

Pour ceux qui ne connaissent pas (bouh !) Yaouank, c’est le plus grand fest-noz de Bretagne ! Si vous êtes breton, normalement, vous savez ce qu’est un fest-noz :) Si vous ne l’êtes pas, et bien c’est une sorte de fête / concert ou des musiciens jouent de la musique bretonne pendant que les danseurs eux, dansent, tout ça sur des airs traditionnels ou des créations, l’important étant toujours de garder le rythme ! On peut aussi y boire des coups, y manger, y discuter… A vrai dire le fest-noz est un vrai concept ! Si caractéristique de la Bretagne, si intergénérationnel et qui contribue aussi à la diversité culturelle de la planète, au point qu’il a été reconnu comme patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2012 ! Ca en jette hein ? En fait, le fest-noz, c’est un peu compliqué à expliquer donc regardez cette vidéo qui sera beaucoup plus claire que moi :)

Si le fest-noz existent depuis les années 50, Yaouank a fait son apparition en 1999. Il s’agissait au départ d’un seul fest-noz le samedi soir, puis, devant le succès grandissant, un second fest-noz le jeudi soir s’y est ajouté, puis d’autres évènements, jusqu’à devenir un festival durant aujourd’hui 3 semaines et proposant de nombreux évènements à Rennes et dans les communes alentour. Ceci dit, l’évènement phare du festival est tout de même resté son fest-noz de clôture fréquenté chaque année par des milliers de personnes (7000 personnes en 2014) dont je vais vous parler pas plus tard que tout de suite !

Yaouank 2015 a donc eu lieu samedi dernier, le 21 novembre. En 2005,Yaouank a débarqué au Parc Expo car le Liberté était en travaux, le fest-noz n’occupait alors qu’un seul des halls de ce grand complexe qui héberge également les Transmusicales. Au fil des années et voyant sa fréquentation augmenter, le fest-noz occupe à présent 2 halls : dans le Hall 9, la grande scène avec les stars maintenant installées et reconnues de tous. Dans le Hall 5, les créations récentes et les étoiles montantes de la musique bretonne. Tout ce petit monde constituant un peu le nec plus ultra de la création contemporaine en musique bretonne actuelle à danser.

A Yaouank on peut danser, évidemment, mais on peut aussi admirer le spectacle bien assis dans les gradins du Hall 9, se restaurer dans le Hall 5 (galette saucisse <3 <3), discuter tranquillement accoudé au (grand) bar… Je ne me suis d’ailleurs pas privée de cette dernière activité puisqu’à Yaouank  on sert toujours de la bière bretonne ! On y trouvait notamment cette année de la Lancelot blonde, mais également de la Blanche Hermine et… de la Coreff IPA que j’avais goûtée ici mais dont je suis un peu revenue suite à un changement dans son service que j’aimerai aborder un de ces jours. LA surprise du chef c’était qu’on y trouvait aussi du Club Maté, un soda au… maté (sorte de thé stimulant très consommé en Amérique latine) que j’ai consommé à plutôt haute dose lors de mes séjours à Hambourg et dont j’avais également l’intention de vous parler parce qu’à mon avis, ça ne devrait pas tarder à arriver par chez nous également ^^ Bref, tout ça pour dire que “je n’aime pas danser” n’est pas une excuse valable pour rater Yaouank ;)

La foule devant la création Alkeemia par Digresk et l'Orchestre Symphonique des Deux Mondes à Yaouank 2015
La foule attend le lancement de la danse par la création Alkeemia !

“Je n’aime pas la musique bretonne” n’en est pas non plus une puisque les musiciens, sonneurs et groupes sont très divers et que chacun peut y trouver son bonheur, des duos kan ha diskan classique Annie Ebrel / Nolùen  Le Buhé au ska gallésant d’IMG en passant par le bagad Melinerion de Vannes, grands gagnants de la finale de l’émission “La France a un Incroyable Talent” l’année dernière. A mon avis, Yaouank est vraiment une bonne vitrine de ce qui se crée actuellement musicalement en Bretagne, c’est une excellente entrée en matière pour les personnes qui n’y connaissent rien et qui, de ce que j’ai pu en voir, en ressortent très étonnés et souvent conquis ! La preuve avec ces quelques recommandations persos ^^ :

  • Barba Loutig : Sans hésiter, ce quatuor de voix féminines s’accompagnant uniquement de percussions est tout simplement un plaisir à entendre avec notamment les voix d’Añjela Lorho-Pasco d’An Tri Dipop un autre super groupe et de Lina Bellard, que vous retrouvez en duo avec Rozenn Talec !
  • Dour-Le Pottier Quartet : Quand je pense que plus jeune, on m’avait dit que les cordes n’étaient pas faites pour faire danser… J’espère que cette personne a depuis pu constater son erreur devant ce groupe super.
  • La création Alkeemia : une rencontre (très) surprenante entre Digresk, groupe de rock celtique et l’Orchestre Symphonique des Deux Mondes de Saint Nazaire ! Je ne suis pas vraiment une fan de Digresk mais l’orchestre portait bien leur musique sur certains morceaux (sur d’autres, j’ai trouvé que la percussion écrasait un peu les violons). Mention spéciale à eux pour l’idée novatrice !
Le Bagad Melinerion de Vannes sur la scène de Yaouank 2015
Le désormais célèbre Bagad Melinerion de Vannes lors de son 2ème passage ^^

Je vous préviens tout de suite que cette liste n’est pas complète vu que, étant bénévole, je n’ai pas assisté à tous les passages  : par exemple, Nolùen Le Buhé est ma chanteuse bretonne préférée de tous les temps mais je l’ai ratée… #honteàmoi . Et vous, vous avez préféré quoi ?

Yaouank 2015 était, comme les autres éditions, une super bonne soirée ! Vivement l’année prochaine :)
Et toi, tu y étais, tu as aimé ? N’hésite pas à me raconter en commentaire !

Si tu n’as pas pu y aller, plus d’infos ici, tu peux aussi regarder la rediffusion ici, peut-être y verras-tu McLovin en plein effort chorégraphique, qui sait ? ;)

  2 comments for “Yaouank 2015… Deomp da zañsal / Let’s dance !

  1. novembre 27, 2015 at 10:55

    Ahlala, ça avait l’air super! Cela devait être très impressionnant tout ce monde, non?

    • novembre 27, 2015 at 11:59

      Oui très !! C’est même difficile de danser dans le grand hall à certains moments de la soirée, heureusement qu’on peut se poser dans l’autre hall pour souffler un peu :)

Laisser un commentaire